Céramique / Sol Gel

Il s’agit ici de véritable film céramique à base de précurseur de Silice ou de Titane.

Leur résistance est excellente et permet d’avoir un état de surface très lisse : très utile dans bien des domaines d’application : Glissement – anti-usure, vélocité de l’air pour des turbines, etc…

 Explication du procédé

Les procédés sol-gel (ou solution-gélification) permettent la production de matériaux vitreux, éventuellement microporeux à macroporeux par polymérisation (et éventuel retraitement thermique) sans recourir à la fusion.

Le verre est ici directement fabriqué à partir d’une solution liquide (ensuite rendue colloïdale) de silice et d’autres composés chimiques (soude, chaux, magnésie…) et de catalyseurs(ou en milieu homogénéisé par des ultrasons (sonochimie1) et/ou chauffé par des micro-ondes2).

Ces matériaux sont regroupés sous l’appellation générique « procédé sol-gel ».

On dispose par ces méthodes de matériaux massifs, mais elles sont surtout bien adaptées à la réalisation de films et revêtements (par exemple pour un traitement de surface de verre, de métal ou de matières plastiques (ex : film anti-corrosion, anti-UV, anti dépôt de polluants, anti-abrasion, ou encore traitement anti-rayure et/ou « anti-réfléchissant » de verres de lunettes ou d’autres verres ou plastiques, éventuellement bi-face)3.

Outre le fait de pouvoir réaliser des matériaux purement inorganiques, elles sont aussi bien appropriées pour la synthèse de verres hybrides organo-minéraux (dopés). Les précurseurs nécessaires existent pour un grand nombre de métaux, métalloïdes et non-métaux.

Ils sont soit liquides soit solides, et dans ce dernier cas ils sont pour la plupart solubles dans des solvants usuels. Il est donc possible de préparer des mélanges homogènes des monomères (précurseurs) ou oligomères3.

Sol Gel

Sol Gel non appliqué

Sol Gel

Céramique



FR | NL | EN
Decline text goes here, clicking closes the takeover